Aller au contenu principal

Hypnose au quotidien au cabinet dentaire

L'hypnose au cabinet dentaire se révèle très précieuse pour apporter du calme et du confort au patient. Une condition non négligeable à la bonne pratique des soins.

dentiste
Support de congrès ∙ Soins dentaires - Milton H. Erickson

L’hypnose au cabinet dentaire fait généralement penser aux démonstrations spectaculaires d’avulsion de dents de sagesse ou poses d’implants sans anesthésie. Mais avec des soins devenus pratiquement indolores et des contre-indications aux anesthésies locales exceptionnelles, ces performances sont d’une utilité assez limitée. En revanche, l’hypnose se révèle extrêmement précieuse en dentisterie pour donner du calme et du confort : réaliser une hypno-sédation plus qu’une hypno-anesthésie. L’objectif n’est pas d’obtenir une transe profonde mais de modifier la perception subjective du patient pour l’amener dans les conditions les plus favorables aux soins. Mais la peur du dentiste est telle que cet objectif est déjà difficile à atteindre. Nos patients arrivent en transe négative, angoissés et/ou agressifs en ne souhaitant qu’une chose: repartir le plus vite possible. Dans cet état, prononcer le mot hypnose ou utiliser des inductions trop visible provoque facilement des réaction de rejet. Nos inductions doivent donc être rapides, discrètes et flexibles. Une combinaison des méthodes de ces trois auteurs remplit les conditions pour que nos patients nous disent en repartant : « je ne sais pas comment vous faites mais je n’ai jamais été aussi détendu chez le dentiste ».